masque-neutre

LE MASQUE NEUTRE

Atelier animé par Ani HAMEL

> Le masque neutre est un masque sans expression. Il n’a pas de trait de caractère individuel et couvre l'ensemble du visage. De ce fait, on n’utilise pas de mots avec ce masque. L'Homme, la Femme n’est plus perçu comme une entité physique. Sans adjectifs, sans culture, sans nom, sans âge, sans passé, sans commentaire, on peut alors regarder notre environnement sans le juger, sans s’identifier.

Le masque neutre permet de regarder, d'entendre, de sentir, de toucher des choses élémentaires avec la fraîcheur de la première fois, en même temps que l'on devient plus conscient de notre subjectivité (nous avons tous une histoire, un passé, un contexte, des passions). L’intention et la pensée s’harmonisent avec l’action et le geste.

On développe ainsi notre présence, notre « être là ».

Le jeu masqué requiert de l’acteur une rigoureuse vigilance afin de soutenir un échange constant entre l’intérieur et l’extérieur. Cette attention réclame une qualité de présence à soi, à l’autre et à l’espace.

Avec le masque neutre, on recherche à incorporer les dynamiques de la nature, les quatre éléments, les matières, les animaux, les couleurs, les passions, la musique, la peinture, la poésie…

La transposition des états de jeu par des gestes, des attitudes, des immobilités, des mouvements et des actions ainsi que la transformation corporelle suggérée par la dynamique du masque invitent l’acteur à élargir sa conscience corporelle et à organiser différemment ses espaces du corps.

Le masque neutre est, avant tout, un outil pédagogique, développé par Jacques Lecoq. Il entraîne l’acteur dans la recherche d’un état de jeu où coexistent un calme dynamique et une grande présence scénique. Le travail du masque neutre constitue une introduction essentielle à toute démarche de création pour le jeu de l’acteur.

Ani HAMEL